Qu’est ce que le film animicrobien alimentaire ?

Chaque année, sont recensés des milliers de décès causés par des maladies d’origine alimentaire.

Des chercheurs ont donc trouvé un nouveau film antimicrobien plastique qui pourrait aider à réduire les propagations d’agents pathogènes contenus dans les aliments.

Ce film résulte de l’assemblage d’une doublure antimicrobienne à du plastique polyéthylène ordinaire qui est généralement utilisé pour emballer des aliments comme le poisson et la viande.

Cet article vous parlera des expériences entreprises par des chercheurs pour donner lieu à un film antimicrobien plastique capable de réduire les risques de propagations des agents pathogènes d’origine alimentaire.

Comment est fabriqué le film antimicrobien alimentaire ?

La couche antimicrobienne du film est constituée d’un élément  appelé  biopolymère  (à base de pullulan obtenu à partir du sirop d’amidon au cours d’un processus de fermentation). Son  utilisation dans les aliments a déjà été approuvée.

Le pullulan, un « polysaccharide » soluble dans l’eau, est une chaîne de molécules de sucre, de glycérine et de cellulose qui sont liées entre elles.

Les chercheurs ont infusé le pullulan avec de l’arginate laurique, fabriqué à partir de substances naturelles pour éliminer les microorganismes vecteurs de maladies.

Mais le pulluman retarde la libération de l’antimicrobien, il le distribue à un rythme prévisible.

L’activité bactérienne est continue. Sans être immergé dans le film antibactérien, l’antimicrobien s’écoulerait ou s’évaporerait à la surface de l’aliment.

L’arginate laurique agit comme un antimicrobien. C’est un composant antimicrobien non toxique qui s’est avéré être très efficace pour tuer et limiter la croissance des agents pathogènes responsables des maladies d’origine alimentaire.

Il est hydrolysé dans le corps humain par des voies chimiques et métaboliques, ce qui le décompose rapidement en ses composants naturels.

Les films antimicrobiens étaient auparavant seulement à base de pullulan. Les recherches donnent lieu à une nouvelle conception de la procédure qui consiste à fusionner la couche antimicrobienne à base de pullulan au plastique polyéthylène. (voir notre article : « Le film antimicrobien, c’est quoi« )

Les avancées en recherche scientifique

Les chercheurs ont trouvé le moyen de fixer le pullulan au polyéthylène.  La formulation du pullulan a été modifié et l’hydrophobie du plastique a été changée. Ces étapes ont été importantes car rien ne pouvait se coller sur le polyéthylène. Le défi était donc de savoir comment faire adhérer le pullulan.

Les chercheurs ont expérimenté d’autres antimicrobiens de qualité alimentaire incorporés dans la couche antimicrobienne avant de se décider pour l’arginate laurique.

Des cocktails producteurs de toxines ont permis d’évaluer l’activité antimicrobienne des films plastiques.

Les producteurs de toxines ont été injectés expérimentalement sur du bœuf cru, de la poitrine de poulet crue et de la poitrine de dinde prêts à être consommés et emballés sous vide avec le film antimicrobien plastique, scellés et placés en stockage réfrigéré pendant 28 jours maximum.

Le film antimicrobien contenant de l’arginate laurique réduisait de manière significative les agents pathogènes d’origine alimentaire sur les surfaces inoculées, pour l’expérience des aliments musculaires crus et prêts à consommer, après stockage dans le réfrigérateur.

Les résultats de cette recherche sont intéressants pour les industries d’emballage d’aliments ainsi que pour les organismes de réglementation alimentaire qui cherchent à réduire les agents pathogènes dans les aliments.

La nature antimicrobienne du film plastique est nécessaire même si les biopolymères peuvent être susceptibles de remplacer entièrement le plastique dans les emballages alimentaire.

Le plastique polyéthylène présente de nombreuses propriétés avantageuses, celui est à la fois :

  • Résistant
  • Transparent
  • Perméable au gaz

Le nouveau film plastique (tel que celui de la marque Pure Zone) nous donne ses propriétés antimicrobiennes et en même temps il fournit la résistance et toutes les autres propriétés souhaitables du polyéthylène que toute industrie recherche.

Selon l’avancée des recherches scientifiques actuelles, les futures expériences auront pour objectif d’évaluer comment les applications du film antimicrobien plastique prolongeraient la durée de conservation des produits alimentaires et d’étudier l’appréhension des consommateurs du nouveau film antimicrobien plastique.